« Solidarité avec les étudiants du social | Page d'accueil | Indemnités kilométriques dans la CC66 »

lundi, 23 juin 2008

58% des salariés font confiance aux syndicats

58% des salariés affirment faire confiance aux syndicats, 70% les jugent efficaces, mais 67% leur reprochent «trop de concurrence entre eux».

Host unlimited photos at slide.com for FREE!
58% des salariés font tout-à-fait ou plutôt confiance aux syndicats et 70% les jugent efficaces, selon un sondage TNS Sofres publié ce lundi par Les Echos.

Cependant, 61% leur reprochent une "approche trop idéologique" et "trop de concurrence" entre eux (67%) bien qu'"ils se ressemblent trop" (61%), selon ce sondage réalisé auprès de 500 salariés.

Parmi les raisons expliquant la faible syndicalisation des Français figurent en premier lieu la "peur des représailles" (41%), la division excessive des syndicats (36%), la mauvaise compréhension des préoccupations des salariés (33%) ou encore des cotisations trop chères (26%).

Enfin, pour 79% des salariés, l'idéal serait d'"avoir un, deux ou trois syndicats nationaux, comme ailleurs en Europe".
Libération 23 juin 2008

Commentaires

j'ai trouvé l'article interressant, dans la mesure où il nous pousse à nous poser plusieurs questions:
1- pourquoi les salariés se sentent de + en + en rupture avec les syndicats ? est ce parcequ'ils ne se reconnaissent pas, plus dans l'idéologie prônée par eux, et la trouve éloignée des préoccupations quotidiennes........est ce parceque les salariés sont tellement pris dans cette sphère si compliquée: qu'est la vie quotidienne: factures, enfants à garder, acheter, gérer, finir son mois, les problèmes au travail qui sont eux réèls, vécus au quotidien....avons nous de place pour l'engagement, à la reflexion de ce que pourrait être demain......!
je le constate autour de moi, perdre une journée de salaire pour aller manifester contre les retraites et les 35h.....n'était pas la préoccupation de mes collègues et des gens que je côtoie, bien que conscients du problème et le désavouent complètement ! alors pourquoi ne se sont-ils pas mobilisés?.........
n'abordons pas le sujet de la conccurence ! c'est dommage, que pour beaucoup, cela rime avec argent ! (et l'argent! vaut mieux pas! on nous a gavé avec ça à la TV !...........faudra tôt ou tard apporter des expliactions quand même !!!!!!!!! les expliactions sont attendues............................)



ce qui m'a effrayé, cette fois ci, c'est de voir à la TV des salariés grèvistes, prêts, pour garder leur travail, à céder leurs droits sur les congés payés, ne pas percevoir de salaire.................
jusqu'à quel point allons nous regarder faire...........
que devons nous changer dans notre démarche (syndicats/salariés) pour que chacune des parties se reconnaissent et travaillent ensemble !


j'ai une question à te poser phil, comment se prennent les décisions au syndicat?
qui choisit la ligne politique que prend le syndicat?

Ecrit par : samia lyon | lundi, 23 juin 2008

Bonjour,

Je cherche désespérement la réponse à ma question sur le net, depuis des semaines sans trouver de réponse assez précise. Peut etre pourrez vous m'aider.

Voila j'ai choisi de demander une rupture conventionnelle du contrat de travail à mon employeur.
La procédure a été homologuée par la DDTE et sera effective au 9 septembre.

En revanche je me pose une question sur le calcul de l'indemnité de rupture. En effet le calcul a été réalisé en prenant en compte les 12 derniers mois, cependant depuis la naissance de ma fille je suis en congé parental d'éducation a temps partiel, aussi ma rémunération a diminuée de moitié depuis le mois de mars, ce qui me pénalise très fortement quant au calcul de l'indemnité.

Je souhaite donc savoir si comme pour le calcul des assedics (ca je sais que c est possible j ai trouvé le texte sur internet) je peux demander a ce que le calcul porte sur les 12 mois précédent mon congé parental puisque je suis dans l'entreprise depuis un peu plus de 9 ans, et en congé parental temps partiel depuis quelques mois seulement,

J'espère que vous pourrez m'aider

Excellente journée,

Ecrit par : BOULAY | dimanche, 24 août 2008

Boulay:
Le salaire mensuel de référence est la rémunération brute moyenne des trois derniers mois (y compris les primes et avantages en nature) ou des douze derniers mois quand ce mode de calcul est plus favorable au salarié. (ce qui n'est pas ton cas !)
.L'indemnité est calculée en prenant en compte la durée du contrat depuis l'embauche jusqu'à la fin du préavis, exécuté ou non.
.Les règles ci-dessus concernent l'indemnité prévue par la loi. Les conventions collectives ou les contrats de travail prévoient souvent des conditions plus favorables.

Ecrit par : phil | dimanche, 24 août 2008

Ecrire un commentaire