« 2008-04 | Page d'accueil

mardi, 06 mai 2008

La CFDT Rhône Santé Social soutient les étudiants du social

IMAGINEZ-VOUS UN MONDE SANS SOCIAL ?

Vous avez des enfants en crèche ? en primaire ? au collège ou au lycée ? Vous connaissez des personnes en situation de handicap ? en situation précaire ? Vous avez une personne âgée dans votre entourage ?

Les travailleurs sociaux, Educateurs Spécialisés/Educateurs de Jeunes Enfants/Educteurs Techniques Spécialisés/Assistants Sociaux ,  interviennent auprès de toutes ces personnes.

Et nous, les étudiants en travail social, sommes inquiets car notre formation est en danger.

En effet, la loi 2006-396 du 31 mars 2006 pour l'égalité des chances et les décrets du 31 janvier 2008 prévoient la gratification des stagiaires (398,13€/mois). Nous ne la remettons pas en question.

Cependant elle apparaît à ce jour inapplicable et inégalitaire.

Pour garantir la qualité de nos formations,

NOUS REVENDIQUONS :

-         des stages gratifiés pour tous les étudiants quelque soient leur statut et leur terrain de stage (privé et public)

-        le déblocage immédiat et pérenne d’une enveloppe budgétaire pour financer nos stages

-         la reconnaissance de nos diplômes au niveau Licence (LMD)

et ce afin d’éviter :

-         une inégalité de traitement entre les étudiants

-         le choix d’un stage par défaut

Le CRAETS  (Collectif Rhône-Alpin des Etudiants en Travail Social)

 

1318929543.jpg
DRASS LYON 6 Mai 2008
1427244206.jpg
La CFDT apporte son soutient concrètement:
Salle de réunion à Valence (26)
Photocopie de leurs tracts
Participation financière voyage pour la manifestation à Paris le 13 mai

 

 

QUELS DANGERS ?

 

I / si la gratification ne s’applique pas à tous les stagiaires ê risque de choix du stage par motivation financière ou contraint par les lieux de stage ê remise en cause de la qualité de la formation

II / pas de budget débloqué

ê pas de stage ê pas de diplôme ê pas de travailleurs sociaux

L’avenir du travail social est en danger …. Soutenez-nous 

 

lundi, 05 mai 2008

Tract "Pour la défense de la retraite solidaire, journée de mobilisation le 22 mai 2008"

 

Une réunion intersyndicale des confédérations CFDT, CGT, FO, CFTC et CFE-CGC s’est tenue le mardi 29 avril en fin de journée. La discussion a porté sur la nature des réponses gouvernementales et sur les perspectives d’actions communes. Elle a débouché sur un appel à une journée d’action le 22 mai « pour la défense de la retraite solidaire ». 

La CFDT a développé son analyse sur la nécessité de différer l’allongement de la durée de cotisation en tenant compte du taux réel d’emploi des seniors. Si nous avons souligné les acquis importants obtenus (maintien des départs anticipés pour les carrières longues, transfert à terme des cotisations Unedic sur les caisses de retraite et majoration de la surcote), nous avons rappelé nos désaccords et exigences concernant le niveau des pensions, l’alimentation et l’avenir du fonds de réserve des retraites, la situation des polypensionnés et des salariés victimes de carrières accidentées.

Nous avons rappelé notre attachement à la reconnaissance de la pénibilité, absente du texte du gouvernement. La délégation CFDT s’est fermement opposée à la volonté de certaines organisations de transformer la journée d’action du 15 mai initiée par les lycéens et enseignants en journée d’action sur les retraites.

Au-delà des divergences constatées sans surprise entre les confédérations, en particulier sur les approches de l’allongement de la durée de cotisation et l’appréciation de la réforme de 2003, il a été finalement décidé d’appeler à une journée nationale interprofessionnelle d’action et de manifestation le jeudi 22 mai 2008 avec un mot d’ordre commun unique : « Pour la défense de la retraite solidaire ! »

Le tract en pièce jointe est destiné à informer les salariés des positions de la CFDT et à mobiliser le 22 mai.

 retraites.pdf

 

Le groupe "ENFANCE" reprend du service.

Après quelques mois de silence, l'actualité nous bouscule de nouveau. Et ce ne sont pas les sujets qui manquent:
- la prise en charge des jeunes majeurs (cf ci-dessous le mail de S.  qui organise notre reprise sur ce thème).
- les mineurs étrangers isolés.La disparition du BO a, un temps masqué cette problèmatique.
- les difficultés rencontrées par nos collègues de l'IDEF pour exercer leur mission.
Et sans doute, d'autres encore.
Ce groupe ne vaut que par la diversité et le nombre des participants. Ces échanges inter-institutionnels, qui débouchent parfois sur des actions ( tracts/ rencontre avec nos directeurs ou déléguée générale/ etc....) nous permettent de mieux saisir les enjeux en cours dans nos institutions respectives.
Nous vous proposons donc de venir le mercredi 21 mai de 18hà 20h, dans les locaux de la CFDT-Santé-Sociaux, 2 rue Chavanne, 69001 Lyon.
Certes, le créneau horaire ne conviendra pas à tous, mais difficile de tenir compte de toutes nos contraintes d'horaire.
A bientôt donc,
 
Bonjour à toutes et à tous,

La cfdt santé sociaux en lien avec interco ( conseil général ) et le syndicat de la PJJ organise la mise en place d'un groupe sur toutes les questions relatives aux jeunes majeurs ( hebergement, suivi éducatif..). En effet, comme certains ont pu en être déjà informés, ces prises en charge sont particulièrement remises en question ces dernières années car on observe un désengagement des financeurs de plus en plus prégnant.
La PJJ l'a très clairement  signifié récemment aux différents établissements et services ce qui a entrainé des ruptures de prise en charge particulièrement dramatiques.
Aussi nous proposons de rencontrer tous les interlocuteurs du secteur public et associatif  concernés, le 21 mai à 18h aux locaux de la CFDT santé sociaux ( 2 rue chavanne lyon 1 ).
Il s'agit avant tout de pouvoir drésser un état des lieux et d'envisager d'éventuelles actions à mener.
Merci d'avance de faire suivre cette information.

Toutes les notes